Oui, Handy ! // HANDY CURSE

Chronique musicale (2021)
 
                  Quoiqu'en dise sa bio, HANDY CURSE n'est pas et ne sera jamais Kevin MORBY, encore moins WILCO et surtout pas Macca. Aucune connection possible (hormis les instruments faits de cordes et de bois). Toutefois son Humdrum vaut le détour.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
handy_curse_500_1.jpeg
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

          De prime abord, HANDY CURSE est superbement français : complexé (car ça chante en langue anglaise), certes, mais érudit. Souvent pop, sa folk est efficace, en place, comme chez The REED CONSERVATION SOCIETY ou Olivier ROCABOIS (cf. article French pop Satori). En vrai, le gars sur la photo - In the pines - s'appelle Samuel ROUX.

Arpèges boisés, regards vers l'UK (rythmiques simili Kinksiennes ; BELLE & SEBASTIAN qui passent pour l'apéritif - c'était prévu) et visions d'Amérique : Leonard COHEN et Jonathan RICHMAN réunis via flute et sifflottements sur Master food lover, pincées du Candy says de Loulou Velvet sur Mind eye et - pour certaines constructions - pensées pour Elliott SMITH, car on aime bien veiller les morts.
Début de disque plan-plan plaisant. On comprend mieux quand on sait que le gars a trempé dans BOOTCHY TEMPLE (Tu connais le shoegazing ? ), joué avec JAROMIL SABOR (NDLR : adulé par les camarades de la Casbah) et tremblé avec 39th & The NORTONS. Bref, il faut bien débuter un jour.

Et puis, en milieu d'album, Fatum tutoie (pour ne pas écrire déterre) Kevin AYERS et EPIC SOUNDTRACKS : audaces guitaristiques sur rythmique country, chants/contre-chants libres et graciles. Chanson de l'année 2021 ? Possible. Probable. Mais diantre, pourquoi reléguer les morceaux de choix en fin de face A et en milieu de la B ? ! ! !
On oublie l'entame pour se concentrer sur ce qui est, ici, essentiel ? On est d'accord ! Dans la lignée, le cotonneux Read your Nietzsche est impeccable et peut laisser Mark KOZELEK régler ses soucis actuelsThe man, the male, the mad fait écho aux belles heures du Blue country de Joe DASSIN (oui ! ) et Jocker smile, en fin de parcours, est comme un inédit acoustique des STONE ROSES (la justesse en plus). 

On oublie surtout les complexes.
 

bingO

(05 octobre 2021)

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
handy_curse_pochette.png
handy_curse_pochette.png, by Bingo
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
HANDY CURSE. Humdrum (Safe in the rain Records, 2021)
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX(PHOTO)

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Pour prolonger...

HANDY CURSE : Mind eye (video clip)
SAFE IN THE RAIN RECORDS : Bandcamp

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Dans nos archives sonores :
Rock à la Casbah #746 (06/10/2021)

Dans nos archives écrites :
Article French pop Satori par bingO (21/09/2021)

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
handy_curse_500_2.jpeg
handy_curse_500_2.jpeg, by Bingo
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Photographies : Safe in the rain Records
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX