Ce que je retiens de 2021 // par bingO

L'équipe 21
          Comme la précédente, l'année 2021 fut spéciale (pas besoin d'y revenir), 
mais de très bons disques sont quand même sortis.
Panorama en 21 points (plus ou moins détaillés) par le rédac'chef.

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
 
ARAB STRAP. As days get dark (Rock Action records, 2021)

     En surface, l'album le plus solaire de la doublette MOFFAT-MIDDLETON. En profondeur, les fondamentaux plombés demeurent. Même les démos sont à tomber.
Et dire que certains écoutent encore SLEAFORD MODS...
RALC #733

arabstrap.jpg
arabstrap.jpg, by Bingo


TINDERSTICKS. Distractions  (Lucky Dog / City Slang, 2021)

     Ne surtout pas se fier au titre. Rien n'est fait pour distraire l'auditeur. Longue ouverture groove (de 11 minutes) aux choeurs fantomatiques, reprises de choix (TV P's, Neil YOUNG et Dory PREVIN en version soul folk soyeuse) et propositions musicales assez dépouillées permettent de mettre encore plus en valeur la voix de Stuart A. STAPLES, l'un des meilleurs chanteurs au monde (fallait-il le rappeler ? ), même quand il chante en français (Tue moi). Sombre, nocturne et pré-orageux. 
I N D I S P E N S A B L E.
RALC #726


Nick CAVE & Warren ELLIS. Carnage (Goliath Enterprises Limited, 2021)
+ B-Sides & rarities, Part I & II (BMG, 2021)

     En rouge et noir, avec un peu de blanc crêmeux, un beau Carnage. On ne va pas s'interdire d'écrire qu'un album en band organisé ferait du bien (Push the sky away date de 2012 quand même ! ). Voilà pourquoi on ajoute alors à la liste la monstrueuse intégrale vinylique des faces B et raretés, en deux volumes. Mais il va falloir faire une nouvelle lettre au Père No Hell ou taper dans les étrennes pour vous procurer ces 7 LP, soit plus de 80 titres.
RALC #736

cavetinder_500.jpg
cavetinder_500.jpg, by Bingo


Dominic SONIC. Acoustic (PIAS, 2021)

     Beaucoup de peine, un peu de nostalgie, certes, mais il n'y a Pas que ça.
Tout (ou presque) est dit ici et .

dsonic.jpg
dsonic.jpg, by Bingo


Julien RIBOT. Do you feel 9? (December Square, 2021)

     L'album le plus foufou de l'année, à ranger à côté des FLAMING LIPS, de Todd RUNDGREN et de David BOWIE. 100% space ! Are you OK ?
G R A N D   D I S Q U E.
RALC #749 + article.

jribot_vinyl.jpg
jribot_vinyl.jpg, by Bingo

 
Juan WAUTERS. Real life situations (Captured Tracks, 2021)

   Le king du Queens new-yorkais frappe un grand coup avec son 7ème album solo, véritable carte postale sonore. Dans ce magnifique melting-pop-folk-blues-hip hop-electrolatino se trouve une chanson que LENNON aurait pu enregistrer (peut-être pas écrire, mais possiblement composer) : Powder, comme une petite cousine de Woman et Across the universe.
RALC #734

 

CITY OF EXILES. City of exiles  (Autoproduction, 2021)

     Brumeuse, rythmiquement puissante et avec de belles envolées atmosphériques flirtant parfois avec le post-rock, la musique de ce groupe français laisse présager un avenir solide. 
Et pour ne rien gâcher, leur chanteur Guillaume LEBOUIS est un chic type. On attend impatiemment la suite.
RALC #731

cityfront.jpg
cityfront.jpg, by Bingo

 


Troy VON BALTHAZAR. Courage, mon amour ! (Vicious Circle, 2021)

     Loin du fracas, TVB est le seul à pouvoir marcher sur les pas du regretté Mark LINKOUS et à rendre hommage à Leonard COHEN avec respect. 
À ses amours ! Interview à suivre dans notre webzine...

tvb.jpg
tvb.jpg, by Bingo

 


SKEGSS. Rehearsal (Loma Vista Recordings, 2021)

     Contrairement à ce que le titre du deuxième album des australiens laisserait sous entendre, on est bien loin d'une répétition. Tout est en place : entêtantes mélodies vocales et riffs affutés (donc ni gras, ni lourds) portant des compositions abouties, énergiques et sans surcharge. D'aucuns apprécieront aussi la maîtrise de l'espace sonore (100% australienne) ainsi que la souplesse du groove. De belles vedettes pour notre Casbah ! Ne reste plus qu'à travailler look et graphisme des pochettes.

 

Simon MERLE. Simon Merle (Mastrou Records, 2021)

     La GRANDE DÉCOUVERTE de l'année, de surcroît locale. Simon MERLE vit en Nord Ardèche et livre un disque pop sobre et raffiné. En le rencontrant, on a eu confirmation de ses choix, de sa sensibilité d'esthète et de son immense talent (cf. aussi 10 Pépites oubliées de l'âge d'or Ardéchois (1965​-​1972), bluffants exercices de styles, sortis fin 2020). Un nouvel album (plus orchestré) est en préparation. Affaire à suivre...

smerle2.jpg
smerle2.jpg, by Bingo

 

 

MERIDIAN BROTHERS y CONJUNTO MEDIA LUNA. Paz en la Tierra (Les Disques Bongo Joe, 2021)

     Accordéon à gogo, guacharaca, caja, congas et voix éraillée.
De la pure et addictive colombienne.
RALC #753

meridian.jpg
meridian.jpg, by Bingo

 


HANDY CURSE. Humdrum (Safe in the rain Records, 2021)

     Un oeil en Britannie Canterbury et des visions d'Amérique du Nord : arpèges boisés, belles harmonies vocales et audaces guitaristiques. Beau comme Kevin AYERS interprété par EPIC SOUNDTRACKS. Un grand OUI !
RALC #746

hcurse.jpg
hcurse.jpg, by Bingo

 


Les SOUCOUPES VIOLENTES. 16 potions d'amour (Twenty Something, 2021)

     Interviewé à ce sujet dans nos colonnes, Stéphane GUICHARD, l'éternel mec le plus cool de la Terre a décidé de compiler l'intégrale (ou presque) des reprises que lui et ses Soucoupes ont enregistré entre 1984 ("Belle année !" selon Daniel le martyr) et 2021 (année " _________"  selon vous). Top of the power Pops !
RALC #747

soucoupespotionspochettebingo_500.jpg
soucoupespotionspochettebingo_500.jpg, by Bingo

 

 

The STRANGLERS. Dark matters (Coursegood, 2021)

     Pop, after punk, puissamment baroques, sensuels et sentimentaux (quand ils pensent à leur disparu camarade claviériste Dave GREENFIELD), le retour des hommes en noir surprend (on ne s'attendait pas à un si bon disque pour être
honnête ! ) et fait du bien. Surtout quand l'éternel Karaté Kid BURNEL met un bon coup de latte aux suceurs de roues du post punk (la liste est longue, croyez-moi ! ) : une chanson, ça se chante et c'est toujours mieux avec un refrain ! 
RALC #698 et #746

 

MENDELSON. Le dernier album (Ici d'Ailleurs, 2021)

     Les textes les plus poignants de Pascal BOUAZIZ depuis le premier album du groupe (L'avenir est devant. Lithium, 1996). Musicalement ? Une puissance de feu jamais atteinte, même dans l'escapade cold post punk BRUIT NOIR. On approche L'imprudence de BASHUNG sans le singer (tu entends cela BB ? ). Le dernier (et presque meilleur) album de MENDELSON regorge de titres de bravoure (Algérie, La dernière chanson) et boucle la boucle. GROUPE MAJEUR. Un bel Héritage pour les générations à venir et pour Les chanteurs en herbe. Comme l'ecrit le camarade Éric F. dans nos colonnes : Je ne veux pas (voir MENDELSON) mourir. R.I.P ? Rencontre avec Sieur BOUAZIZ sous peu par ici.
RALC #754

mendelsonnew_cd.jpg
mendelsonnew_cd.jpg, by Bingo

 


The BATMEN. Back from the stone age (Nineteen Something, 2021)

     De 1984 à 1988, la bande à Roberto était le groupe underground parfait. Du rock, rhythm & soul explosif en provenance de la Sillicon Valley de Rhône-Alpes. Aux deux albums indispensables et aux quatre nécessaires 45 tours (dont un flexible) s'ajoute désormais une compilation vinylique de live, raretés et inédits. Rock contact forever !
RALC #739

batmen.jpg
batmen.jpg, by Bingo

 



WOMBO. Keesh mountain - EP (Fire talk, 2021)

     En direct de Louisville (Kentucky), WOMBO fait penser à ELECTRELANE ou FRANKIE COSMOS. L’efficacité tient autant dans les mélodies catchy et fraîches que dans la concision (aucun titre ne dépasse les 2 minutes 30 - cf. Dreamsickle, droit au but ! ). WOMBO = super combo.
RALC #744

 

NICK DRUNKEN BROKEN ARMS & HIS FALSE DYLAN COBB. Everybody's tryinG to fuck, I just want to make love (Safe In The Rain Records / Polaks Records, 2021)

     Derrière ce nom compliqué à retenir se cache Nick WHEELDON et un beau backing band frenchy. Entre GUN CLUB et BIG STAR. Son meilleur disque en attendant le prochain ? Une bien belle étoile, interviewée à deux reprises dans nos pages
RALC #750

nick_drunken2.jpg
nick_drunken2.jpg, by Bingo

 


Jean-Louis MURAT. La vraie vie de Buck John (Cinq 7, 2021)

     Au préalable, il convient de laisser de côté ses récentes sorties de route réacs quand il évoque Zemmour et Onfray (le syndrôme MORRISSEY ? ). Même s'il n'atteindra plus les sommets du XXème siècle (Murat en plein air, Le manteau de pluie, Vénus, Cheyenne autumn, Dolorès, Mustango), JLM reste le plus grand artisan de la musique de chez-nous. Avec ses voix doublées par lui-même, entre légèreté et gravité, sa livraison annuelle parle essentiellement d'amour.

jlm.jpg
jlm.jpg, by Bingo

 


Dave GAHAN & SOULSAVERS. Imposter (Columbia, 2021)

     Un choix de titres repris témoignant d’un indiscutable bon goût (Mark LANEGAN, Rowland S. HOWARD, Neil YOUNG, CAT POWER, Elvis, Robert ZIMMERMAN, Gene CLARK, PJ HARVEY…) et des interprétations dignes du King en goguette à Vegas (choeurs gospel en cerises sur le gâteau, la production chantilly en moins). C'est raffiné (cf. My beauty de Kevin ROWLAND, 1999) et gothique à la fois (cf. Kicking against the pricks de Nick CAVE, 1986 ; I held my baby last night, plus Screamin' Jay HAWKINS tu meurs ! ). Un type repris par Johnny CASH ne saurait être considéré comme un charlatan. Plutôt comme un des meilleurs chanteurs du monde, bien épaulé par les SOULSAVERS. Hallelujah !

dgahan.jpg



 
The REED CONSERVATION SOCIETY. EP#3 (Autoproduction, 2021)

     Leur baroque pop autoproduite séduit de nouveau (cf. Ce que je retiens de 2020). Entre esthètes, on se comprend. Vivement une signature pour ces représentants de la French pop actuelle.
RALC #738

trcs.jpg
trcs.jpg, by Bingo



On n'oublie pas non plus :
     - Dinintel et Tonuvital 1982-1990, l'indispensable compilation des EPs et inédits
       des CORONADOS chez Mono-Tone Records (Esthètes underground + RALC #737) ;
     - le raffiné et puissant deuxième album de FONTAINE WALLACE
       (Le projet. Microcultures, 2021) ;
     - l'abrasif et mélodique Hey what des mormons LOW (Sub Pop, 2021) RALC #745 ;
     - le hip hop lusophone d'IKOQWE 
       (The begining, the medium, the end and the infinite. Crammed Discs, 2021) ;
     - la réjouissante garage power pop d'ALVILDA
      (Négatif - EP (Alien Snatch! Records, 2021) RALC #748 - bientôt en itw chez-nous ;
     - le retour explosif des SHERIFF, groupe idéal pour tailler la route, plein Sud
       (Grand bombardement tardif. Kicking records, 2021) ; 
     - nonchalance tête à claques + glauquitude de fin de soirée d'un poète urbain, 
      Hugo RICHÉ (Le chevalier gris. Flippin' Freaks, 2021 ; RALC #737 + article) ;


et les chansons de l'année :

- You can't come back, poignante, sur We need hope (Verycords, 2021)
par LITTLE BOB BLUES BASTARDS (RALC #731) ;
- A Chef's kiss, beau baiser de LAMBCHOP sur Showtunes,
album un peu dispensable (City Slang, 2021 ; RALC #742) ;
- Sparrow, Change et Certainty par BIG THIEF, singles extraits de Dragon New Warm Mountain I Believe In You (4AD, 11 février 2022) - Pastorale, rurale et habitée, de l'alternative country comme seule Margo TIMMINS (et ses frères COWBOY JUNKIES) ou PALACE BROTHERS savaient faire (RALC #747) ;
- Chetty's lullaby par Fabio VISCOGLIOSI (Camera. Objet Disque, 2021) - reprise parfaite de Chet BAKER (RALC #730) ;
- Don't fall appart (la meilleure chanson des STROKES depuis 2001) par WINDS 
(Look at the sky. Natural, 2021) ; RALC #738) ;
- Discovering - FRUIT BATS touché par la grâce
(The pet parade. Merge, 2021 ; RALC #730) ;
Clean up my room par PRETTY INSIDE, comme quand les POSIES se prenaient pour BIG STAR en épaulant Alex CHILTON - refrain de l'année ! (Grow up! Flippin' Freaks Records / Safe In the rain Records / Kids Are Lo-fi Records / À Tant Rêver du Roi Records, 2021).
 
pretty_inside_joplin.jpg
pretty_inside_joplin.jpg, by Bingo
 

 

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

bingO

(31 décembre 2021)
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Dans nos archives sonores :

Rock à la Casbah #756 - Retro-best of 21, Vol. 1 (22/12/2021)
Rock à la Casbah #757 - Retro-best of 21, Vol. 2 (29/12/2021)

Dans nos archives écrites :

Spécial Coups de latte 2021 par Eric F. (28/12/2021)
 
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Photographies : bingO
XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX