#47 - MIXTAPE JESUS OF COOL

Il y a des jours comme ça, on pourrait presque croire que Dieu existe… ou alors son fils seulement.
Nous avons demandé à Gilles Sahut le bassiste-chanteur du groupe toulousain JESUS OF COOL de nous préparer une mixtape pour l’été 2020et bien la livraison dépasse toutes les attentes !
C’est une compilation idéale, qui nous permettrait de tenir une éternité sur une île déserte : 
Jonathan Richman, Kid Pharaon, Michel Polnareff, Kevin Morby, Nick Drake, les Kinks…

BIO : 
Les membres du nouveau groupe toulousain JESUS OF COOL ne sont pas des perdreaux de l’année.
Dans les années 80, Don JOE, le guitariste-chanteur officiait dans The BOY SCOUTS. Actuellement, à la tête d’INDIAN GHOST et du DON JOE RODEO COMBO, il a entre temps joué dans LE PREHISTORIC POP, en compagnie du bassiste-chanteur Gilles SAHUT. Ce dernier est désormais aux commandes vocales de JESUS OF COOL. Leur album How Long est sorti chez Pop Sister records.

MIXTAPE :
Artistes - Label - Année - Album, EP... -Titre
The Kinks (Pye Records) - 1966 - Face to face - Rainy Day In June
The Undertones - Ardeck - 1981- Positive Touch - When Saturday Comes
Jonathan Richman - Rounder Records - 1992 - I, Jonathan - That Summer Feeling
Kid Pharaon & The Lonely Ones - Fu Manchu Records ‎ - 1986 - Walking My Way (EP) - Pablo Picasso 
The Bongos - PVC Records - 1982 - Drums Along The Hudson - In The Congo
Sanford Clark - Ramco - 1966 - (single) - It's Nothing To Me
Nick Drake - Island Records - 2007 - Family Tree - Milk And Honey
Kevin Morby - Woodsist - 2014 - Still Life - All Of My Life
The Sting-Rays ‎- Kaleidoscope Sound -1987 - Cryptic And Coffee Time - Behind The Beyond
Michel Polnareff - Disc'Az - 1966 - Michel Polnareff - L'Oiseau De Nuit
Tropical Fuck Storm - Joyful Noise Recordings - 2019 - Braindrops - Who's My Eugene?
The Dream Syndicate ‎- Closer Records - 1982 - The Days Of Wine And Roses - That's What You Always Say
Goat Girl - Rough Trade - 2018 - Goat Girl - The Man
Young Marble Giants ‎-Rough Trade - 1980 - Colossal Youth - Brand - New - Life
Jeffrey Lewis & The Junkyard ‎- Rough Trade - 2009 - 'Em Are I - Roll Bus Roll
Lemonheads - Roughneck Recording Company - 1990 - Favorite Spanish Dishes ( single) - Different Drum

COMMENTAIRES de Gilles Sahut :
The Kinks « Rainy Day In June » : ce n’est pas le morceau le plus connu des Kinks mais il a une puissance d’évocation quasi mystique. Sur le fabuleux album Face to Face. 
The Undertones  « When Saturday Comes » : un riff de guitare redoutable sur laquelle se pose la voix si particulière de Feargal Sharkey. Une pop song pas si insouciante qu’il n’y paraît. 
Jonathan Richman « That Summer Feeling » : une chanson de saison, tendre, naïve et sincère comme à l’accoutumée chez Jonathan. 
Kid Pharaon & The Lonely Ones « Pablo Picasso » : le kid bordelais reprend avec brio, l’une de ses idoles, le susnommé Jonathan Richman et ses Modern lovers. 
The Bongos « In The Congo » : la folie tropicale dans un Congo sans doute fantasmé. Clin d’œil à mister Bingo. 
Sanford Clark « It’s Nothing To Me » : une ballade country à la fois décontractée et funeste. 
Nick Drake « Milk And Honey » : une reprise de Jackson C. Frank par le génial Nick Drake. L’automne n’est pas si loin. 
Kevin Morby  « All Of My Life » : éloge de la simplicité musicale. Une chanson parfaite.  
The Sting-Rays « Behind The Beyond » : quand un groupe de psychobilly se nourrit d’influences psychédélique, ça donne Cryptic and Coffee Time, un album sorti en 1987 qui m’a beaucoup marqué. 
Michel Polnareff « L'Oiseau De Nuit » : à des années lumières du pompeux Bal des Laze, une pure pop song sixties. 
Tropical Fuck Storm « Who's My Eugene? » : l’espiègle Erica Dunn nous emmène sur une plage australienne pour une danse dégingandée. 
The Dream Syndicate ‎ « That's What You Always Say » : là aussi des guitares distordues, parfois dissonantes. Une ambiance vénéneuse, pas loin du Velvet. 
Goat Girl « The Man » : de fières pécheresses qui jettent leur dévolu sur des proies masculines. J’ai été conquis. 
Young Marble Giants ‎ « Brand New Life » : encore une voix féminine qui m’obsède depuis très longtemps. Leur titre le plus enjoué. 
Jeffrey Lewis & The Junkyard « Roll Bus Roll » : mon anti-folkeux préféré (avec les AJJ). Une ballade désabusée, mélancolique à souhait. 
Lemonheads « Different Drum » : pour finir, une reprise d’un tube sixties avec de grosses guitares et une voix parfaite. L’espoir après la rupture.