SUR NOS PLATINES

Les disques de la semaine
Vivian Girls - Memory (Polyvinyl records)

Vivian Girls are back in town !

Et quelle joie cela procure de retrouver un groupe que l'on pensait disparu. Après la sortie de leur troisième album "Share the joy" en 2011, les trois filles de Californie bouffent la poussière et mettent un terme à leur aventure commune. Victimes entre autres de la cruauté sexiste des internets et tentées par d'autres projets, tels que fonder une famille ou d'autres groupes par exemple, les 3 amies s'engagent vers d'autres horizons : Katy Goodman a brillé avec La Sera, Ali Koehler avec Best Coast et Upset en Californie, alors que Cassie Ramone a, quand à elle, continué de faire de l'art à Brooklyn, a sorti deux disques solo ainsi que deux LP avec Kevin Morby (The Babies).

Reformées en 2018, les Vivians Girls reprennent leur enchantement pop et triste là où elles l'avaient laissé. "Memory", enregistré par Rob Barbato (Kevin Morby, The Fall) est un album empreint de réflexions sur les relations toxiques, la santé mentale et la quête d'acceptation de soi même dans ce marasme. Un disque d'apparence léger qui renferme en réalité la proposition d'un voyage bruyant et hargneux ! You girls rule !
vivian.jpg
vivian.jpg, by Jordane

 

Os Noctambulos - Silence kills (Stolen Body records)

Baldo, Coline, Nick et Valentin forment Os noctambulos, un combo surf lofi psyché 60's qui tient toutes ses promesses d'oscillements de tête compulsifs. On se transforme en sorte de Maneki Neko instantanément dès les premières notes jouées sur ce "Silence kills" qui sort sur l’impeccable label British Stolen Body Records. Les Parisiens et la Parisienne composent des chansons pleines d'espoir qui semblent cependant systématiquement côtoyer le désespoir, c'est leur finesse. Garage, Pshyché surf et soul flirtant parfois avec de l'americana en fast forward plus qu'avec de la country, "Silence Kills" est entêtant et ne laisse aucun répit.

 
os.jpg
os.jpg, by Jordane



Bodega - Shiny new model (What's your rupture)

Le combo Art Rock NewYorkais Bodega revient avec un mini album aussi succulent que leur premier effort "Endless Scroll". La section rythmique renforcée par une nouvelle femme pour ce Shiny New model fait de Bodega un groupe composé de 3 femmes pour 2 hommes, un fait malheureusement encore trop rare dans le monde du punk rock qu'il est nécessaire de pointer du doigt. Cinéastes, photographes, peintres et j'en passe, les membres de ce groupe sont des artistes pluridisciplinaires qui réalisent leurs pochettes, clips et autres goodies. Ils se sont même octroyés la liberté d'enregistrer un titre de presque 10 minutes en quasi totale impro pour clôturer ce nouvel opus : briser les codes, en voilà une bonne idée. Post punk autant que psyché et simplement rock et dansant, la musique de Bodega est devenue plus mélodique avec ce Shiny new model, et c'est un vrai régal.

Un nouvel album devrait voir le jour l'été prochain... Vivement !
 
bod.jpg
bod.jpg, by Jordane