En fouillant dans les bacs #22 ter

Pour en finir avec 2015 (partie 5) // par Miguelito Lovelace
Courtney Barnett - Sometimes I Sit and Think, and Sometimes I Just Sit (Mom Pop – Milk Records)
Song writing australien, plus mainstream que réellement indé, mais pas désagréable pour autant… La jeune canadienne a un joli brin de voix et ne tombe pas dans des travers pédants ou prétentieux, avec en plus une réelle capacité à écrire des chansons qui tiennent debout.

The Savage Blush - Quattuor Ante Meridiem (Eagerwaves)
Surf music tout ce qu’il y a de plus roots et traditionnelle au programme de ce premier LP des natifs de Denver, Colorado. Touches de Link Wray à la guitare, production basique et voix féminine inspirée. On attend avec impatience la suite !
https://thesavageblush.bandcamp.com/album/quattuor-ante-meridiem-2

Duchess Says - Le Prince Harry - Split LP (Teenage Menopause Rds)
J’adore les splits LP, surtout quand tu as l’occasion d’avoir deux vrais bons groupes ! Et ici c’est le cas avec tout d’abord les fantastiques canadiens de Duchess Says, vus il y a deux ans au festival Rockorama à Toulon, pour une claque mémorable : la présence scénique de la toute petite chanteuse me laisse encore sans voix…
Si en plus tu rajoutes le Prince Harry, compatriotes des immenses Komplikations, qui ont à deux groupes complètement réinventé le synth punk ces dernières années, tu obtiens un disque majeur et complètement passé inaperçu ! Injustice quand tu nous tiens…
https://www.youtube.com/watch?v=kY0LohljV9I

MFC Chicken  - Solid Gravy (Dirty Water Records)
Deuxième album pour ces canadiens émigrés en Grande Bretagne, qui proposent une plongée revival dans la tradition fifties du Rock n Roll. Pas de surprise à attendre donc, mais un album qui coule comme l’eau qui remplirait ton bain de jouvence : fun, filles en socquettes et Oohga Booga !
https://www.youtube.com/watch?v=hSKCwEzj44E

The tropical experimental blues band - THE BELGIANS (Jaune Orange / Modulor)
Manifeste surréaliste à la gloire (?) de la Belgique, le TEBB porte mal son nom. Rien de tropical ici, mais plutôt un garage primitif teinté de noise, qui massacre la Brabançonne sans aucun respect et se veut une interrogation sur un pays littéralement coupé entre deux communautés (même si les récents attentats ont quelque peu tempéré la chose). Musicalement intéressant et addictif avec son côté déjanté, ils témoignent de la santé insolente de la scène belge.
https://vimeo.com/94813926

Spids Noegenhat - Kommer med fred (Bad Afro Records)
Nous venons en paix avec des champis plein les poches, tel est le message délivré en danois par ce groupe sorti sur Bad Afro. Ambiance psyché pur jus, drogue à tous les étages, et digne héritiers d’une scène acid-rock existant au Danemark depuis les début des Seventies… à propos de laquelle je n’ai jamais rien entendu auparavant. Va falloir vous bouger pour le trouver, parce que 1000 ex en vinyl et 100 en K7, ça devrait partir vite, même au Danemark et ses 3 habitants et demi.
https://www.youtube.com/watch?v=gV2oUifMOQw