RIVAL SONS EN LIVE

Fils de personne ? // par Vico
Bataclan | 9 février 2019

Nul besoin de présenter le plus célèbre groupe de rock du monde en première partie. Après avoir fait monter la température pour Deep Purple, Black Sabbath, les Gun’s et même les Stones, les Rival Sons se payent une tournée européenne qui fait escale à Paris ce samedi.

Malheureusement impossible de relater la prestation des Sheepdogs qui ouvrent ce soir tant leur heure de programmation est indécente. Putain, on n’est pas à un thé dansant ! Vraiment dommage tant l’écoute de la dernière galette des chiens de berger canadiens nous avait mis l’eau à la bouche.

En parlant de salive c’est le cabot bavant de la pochette de Feral Roots, le tout nouvel album des fils rivaux, qui habille le fond de la scène. Pour ceux qui n’ont pas encore vu l’artwork, je conseille une visite de leur site qui offre une version animée et donc troublante de cet étang tropical.

Et on démarre tête baissée avec cinq titres en rock massif du quinté californien. Pas de blabla, on est plongés en apné. Le son fait la part belle aux modulations de voix de Jay Buchanan. On respire enfin lorsque ce dernier dédie sa balade cosmique « Jordan » à l’amour qui doit résonner dans cette salle chargée d’histoire…

Puis on repart avec les riffs entêtants de Scott Holiday. C’est brut sans être agressif, enfiévré mais pas répétitif, envoutant mais aussi pénétrant. Le dernier album est quasiment joué en entier (manque juste la longuette « Look Away ») et on se quitte sur la bien nommée « Keep On Swinging ».

L’affaire est réglée à une heure qui nous laisserait le temps de mater la fin de the Voice. C’était direct, efficace et on se dit qu’ils ont placé le dirigeable très haut sur l’échelle zepelinienne en attendant la visite dans la capitale le mois prochain des frères rivaux Greta Van Fleet…
 
Rival Sons - Do Your Worst (Official Video), by Laetitia