New Candys en live

« Le futur plus grand groupe du monde vient du cosmos ! » // par Super Poncho
New Candys /Qasar / In Beatwin | Espace B – Paris | 3 mai 2016

Ça faisait bien trop longtemps que je n'avais pas mis les pieds à l'Espace B. Avec ce magnifique soleil, quoi de mieux que d'aller flâner au bord du canal, gambader nu dans l'herbe du parc de la Villette et finir en GAV pour exhibitionnisme ! La soirée estivale type !
En ce beau mardi, tout se passait parfaitement, pis au moment d'enlever mon poncho, un pote m'appelle et me dit « t'as vu la soirée à l'Espace B, c'est ptet mieux qu'une GAV ? » Après moult hésitations, je l'ai suivi. J'ai pas été déçu.

En regardant le programme, qu'est-ce que je vois écrit : New Candys, Qasar et In Beatwin. Connais pas. Y'a juste ce dernier groupe qui me dit vaguement quelque chose... Apparement, on a du psyché italien, des Grenoblois et des discoboys. Après m'être faufilé jusqu'à la salle, j'ai mieux saisi pourquoi ce groupe me disait quelque chose. Le Cosmos Club, vous remettez ? La Relève ? Les anneaux de Saturne ? In Beatwin, c'est le Cosmos Club ! Le futur meilleur groupe du monde de tous les temps. Après la découverte, l'admiration. Un mois après, où en sont-ils ?

On commence direct avec eux et que dire. La première, c'est que mon enthousiasme de la dernière fois n'était pas du à l'alcool ! La qualité des compos, le style, bref, il y a dans ce groupe un petit quelque chose de différent. Les instruments s'échangent, les mecs sont clairement heureux d'être là et surtout heureux de faire une musique qui leur plaît ! Je ne vais pas en dire plus, venez les voir, les live valent bien plus que les mots. Et d'ailleurs, de mots, il n'y en a pas dans ce groupe, peut être la prochaine fois m'a-t-on dit !

Délicat de passer après. C'est Qasar qui s'y colle. Une chanson qui s'appelle Axelle Red ! Mais oui, enfin un groupe avec du goût ! Une basse bien ronde, un guitariste épileptique, une sorte d'Albert Hammond Jr. sous amphèt, c'est assez rigolo. Les Grenoblois sont clairement de supers musiciens et forment un groupe au top qui aurait pu bercer mon adolescence. Sauf que j'ai grandi et que désormais, les paillettes dans les yeux ont remplacé ces mêmes mirettes rougies par la cigarette en papier !

En parlant de paillettes dans les yeux, voici New Candys. Derrière le bonbon acidulé, un cadeau explosif. Les Vénitiens nous offrent un set intense, agrémenté de milliards d'effets ; fallait voir le nombre de pédales des gratteux ! Pis y'avait un sitar et un tambourin tels des serpents à sonnette ! Rappelez-vous la scène du sitar dans Dig ! … Le guitariste nous tire dessus façon Unknown Soldier, on est hypnotisé. Tellement que je me retrouve à porter le dit-guitariste sur mes épaules. Du ponchotage de qualité !

Une chose à dire : allez voir In Beatwin le 17 mai au Supersonic ! Et merci à l'Espace B de les avoir programmé !