FUZZY VOX EN LIVE

Embarquement avec les Fuzzy Vox au Point FMR // par Super Poncho
Attendez, vous ne pensiez pas vous en tirer à si bon compte avec les Fuzzy Vox?
Dans le dernier numéro du Psychedelic Sound of the Poncho, Rémi soulignait la qualité du dernier album du groupe et dissertait sur l'expérience que pouvait représenter un concert des trois loustics de Joinville. Forcément, il a fallu aller vérifier ça lors de la release party de leur album No Landing Plan! 
C'est un Super Poncho, excité par de nombreuses tequilas, qui débarque au Point FMR pour un concert sold out ! Ce sont les Cheap Riot qui ont le privilège d'ouvrir les débats ! Malheureusement, j'arrive pour la dernière chanson où une chose me marque, c'est le son de la batterie. Un son lourd et percutant. A revoir vite !
 
C'est en distribuant plusieurs verres au public que les Fuzzy Vox débarquent sur scène. Y'a pire pour se mettre le public dans la poche ! Ils sont heureux d'être là et ça se voit.
Explosion of love-No Distraction-1789 : voilà pour les trois premiers titres. Ça joue vite et c'est efficace au possible. Le chanteur saute partout, une vraie pile électrique qui emporterait n'importe quelle foule ! C'est trois chansons, c'est la patte Fuzzy Vox, avec des riffs ravageurs et des rythmiques entêtantes. Le plan de vol du concert est parfait. A ce moment-là, je croise un pote du groupe qui me fait remarquer que le chanteur est malade depuis une semaine et qu'il n'a plus de voix ! Ce qui est assez fou, c'est qu'alors qu'il lutte pour prononcer le moindre mot en parlant, lorsqu'il chante, cela ne s'entend absolument pas ! Chapeau. Un des moments forts du concert est le diptyque Grow Evil-A Reason to love, deux de mes titres favoris du dernier album. Les titres prennent toute leur épaisseur en live, c'est top.

Mais LE moment du set, c'est sur le titre Let It ride issu de leur premier album "On Heat". Pendant plus de dix minutes, on va assister un véritable moment de communion entre le groupe et son public. Le bassiste et le chanteur se retrouvent dans le public et font asseoir toute la fosse, lançant le concept de « concert assis » dixit le chanteur. La fosse est en ébullition et ça ne cessera pas de pogoter jusqu'à la fin. Pour le titre I got a girl, Hugo sollicite l'aide du public pour l'aider à surmonter ses maux de gorge. « I got a girl ! Woooooooooohooooooooo ! » hurle la foule. Et que dire de l'ambiance sur I told you before, titre favori du groupe himself. Le groupe revient sur scène avec deux titres, histoire de rassasier les plus gourmands. Un peu plus d'une heure de concert mais une énergie telle qu'on aurait presque du mal à tenir le rythme sur un set plus long.
 
A l'issue du concert, le groupe se balade dans le Point FMR, discute avec tout le monde, prend le soin de signer leur nouvel album. On aurait presque eu l'impression de les avoir vu chez eux, au Soul Cat, tellement ils étaient à l'aise. Le vol Fuzzy Vox s'est très bien passé, aussi vite et luxueux qu'un vol Concorde. Cette date était le début d'une tournée qui les conduira aux quatre coins de la France et même au-delà !