ECOUTE EXCLUSIVE

Cheap Riot - (We might not) Make It // (Metadrone Records)
Et de deux ! Après un premier album, "Ballroom Portraits" sorti en 2015 sur Requiem Pour Un Twister, le quatuor francilien revient 3 ans plus tard avec un second bébé (le timing idéal) signé cette fois ci sur Metadrone Records. On en change pas une équipe qui gagne, de nouveau enregistré et mixé au studio Swampland (Toulouse) par Lo Spider (Crusaders of Love, Cathedrale, Les Lullies...), masterisé par Paul Rannaud (Volage) : les fées de l'électricité n'ont visiblement pas oublié de se pencher sur (We might not) Make it ! 

Un brin plus "sage" que son aîné qui avait été biberonné au punk 77, ce second LP semble avoir hérité à la fois des Nerves, des Dogs et de The Fall. Plus powerpop et garage sans pour autant renier l'ADN familial, (We might not) Make it se distingue aussi par quelques titres bilingues, chantés en français et en anglais, dont l'excellent "The Worm", une bombinette power-punk ultra efficace (qui a toutes les qualités d'un tube), ou encore "Guy Déborde (Papapapapa)" qui vient rappeler pourquoi on a adoré la Fat White Family et pourquoi on kiffe ce titre. 

Rien à dire, il semblerait que Cheap Riot ait passé les épreuves écrites du FAMEUX 2ème album avec aisance. Avec une release party prévue le 10 janvier à Paris avec Les Lullies, on ne doute pas un instant de la qualité de l'oral.