BROR GUNNAR JANSSON

They found my body in a bag (Miliani Editions) // par Sedryk

Sur ce quatrième album, le mince bluesman suédois continue doucement sa mue musicale... et s'éloigne de plus en plus du blues. Déjà sur son précédent opus ('The Great Unknown' en 2017), il était perceptible qu'il commençait à se sentir à l'étroit dans la formule du one-man band. C'est donc sans surprise qu'il revient ici en formule trio, accompagné d'un bassiste et d'un batteur.

Les premiers extraits dévoilés en amont laissaient présager une évolution vers un rock très électrique, avec des morceaux plus « classiques » (bien que ce terme s'applique difficilement à la musique de Bror Gunnar Jansson), en tous cas, sans les subtilités sonores dont on le sait capable.

Au final, ceci n'est que partiellement vrai car le reste du disque contient de nombreuses surprises pour un album fortement contrasté.
Il est vrai qu'une moitié de l'album propose un rock dur avec une distorsion de guitare agressive ('Body In A Bag', 'Stay Out All Night Long', 'There's A Killer On The Loose'...), allant même jusqu'au stoner (le très long 'Stalker' et son riff à la Black Sabbath et sa rythmique pachydermique... et seul moment un peu faible du disque). Mais par ailleurs, Gunnar démontre la versatilité de son talent dès le morceau d'intro, le très beau 'Machine', seul vrai blues de l'album. On sait également, depuis 'New Mountain Ballad N°1' en 2014, qu'il est une sorte de champion du monde de la ballade qui fend les coeurs les plus endurcis. Il remet ici son titre en jeu avec 'Trains And Nights'... et c'est une nouvelle victoire.

Et enfin, il y a ces deux instrumentaux qui constituent les pics de l'album : 'Det Stora Oväsendet', où l'on retrouve son beau son de guitare réverberée, et le final 'Driving Through Norrland, Listening To Earth', dans lequel Gunnar rend un nouvel hommage à son groupe préféré, Earth. 11 minutes qui nous font voyager en accéléré dans les terres nordiques, à la poursuite des aurores boréales.
Au final, ce sont les titres les moins rock qui se révèlent les plus passionnants !

Côté paroles, c'est toujours la franche rigolade puisque la plupart des chansons évoquent des meurtres ayant réellement été commis, le tout sous une pochette carrément flippante (et assez vilaine, il faut le dire).

Bror Gunnar Jansson tournera en France de mi-octobre à mi-novembre avec son nouveau trio, ce qui sera l'occasion de la voir sur ses 2 jambes pour la première fois !
 
Bror Gunnar Jansson - Body in a Bag (Live Session), by Laetitia